Centre d'Études et de Recherches Interdisciplinaires en Lettres Arts Cinéma
Axes de recherche
Décentrements lyriques.
Ecrire et penser avec l'histoire
Intermédialité (EMOI - Esthétique, Médias/Musique, Oralité, Image)
Littérature et sciences humaines de l'Antiquité aux Lumières (Thélème)
Pensée et création contemporaines
SciEnS. Représentations et pratiques des sciences, de l'environnement et des savoirs contemporains.
Humanités et historiographie romantique. Programme "La Fabrique de la Révolution".
(LAFABREV – Centre de ressources Jacques Seebacher, dir. Paule Petitier)

 
Le programme LAFABREV s’inscrit dans un vaste chantier d’histoire et d’analyse du travail historiographique au XIXe siècle. Il en constituera la première réalisation en s’appuyant sur les acquis méthodologiques de la critique génétique des textes. Il doit conduire à comprendre et à décrire les processus d’élaboration du savoir historique à l’époque où, précisément, apparaît le paradigme moderne de l’histoire, qui est en passe de constituer l’une des futures sciences humaines. Dans le cadre de ce programme ANR, cette approche épistémologique prendra pour objet central une œuvre historique majeure du XIXe siècle, l’Histoire de la Révolution française (HRF) de Jules Michelet, dont la dernière édition critique remonte à 1951. 
Le choix méthodologique capital de ce projet est de mettre en dialogue études littéraires et études historiques du point de vue des savoirs, des méthodes et de la théorie. Ce choix se justifie par deux raisons essentielles :
- la nécessité de prendre en compte la double nature d’un texte perçu depuis le XIXe siècle comme à la fois pleinement historique et pleinement littéraire ;
- l’importance d’articuler la pratique de la génétique textuelle (maîtrisée par les études littéraires) et l’étude de la constitution du savoir historique, domaine requérant les compétences des historiens. 
Le cœur du projet consiste dans la création d’un corpus électronique à entrées multiples permettant d’étudier la genèse de l’œuvre, sa réception et son contexte. Il réunira un ensemble de textes ou documents gravitant autour de l’édition de référence (édition Lacroix, 1868-69) : édition originale (1847-1853), manuscrit, cours de Michelet traitant de la Révolution, notes préparatoires conservées à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, passages du Journal de l’auteur et de sa Correspondance. Une partie capitale de ces documents n’a jamais fait l’objet d’une exploitation scientifique. Il s’agit des six volumes de notes conservés à la BHVP. Ces recueils factices constituent une ressource documentaire unique sur la façon de travailler d’un historien. Ils permettent de suivre la collecte de l’information, son traitement, l’élaboration graduelle de l’interprétation historique, les étapes de la composition de l’œuvre. LAFABREV s’attachera donc en priorité au dépouillement, à la transcription et à l’enrichissement de ce corpus, notamment par l’encodage TEI, qui en rendra possible l’interrogation selon divers critères. Le corpus numérique proposera d’entrer dans l’HRF par plusieurs portes – autant que de textes liés à cette œuvre. La circulation intertextuelle sera permise par une numérisation de toutes les parties constituantes du corpus. 
Le programme aboutira d’une part à la production numérique qui vient d’être décrite, d’autre part à une édition critique papier. S’adressant à un public plus large, cette dernière valorisera le travail scientifique de LAFABREV et sera conçue pour être la nouvelle édition de référence de l’HRF. Les deux productions ne seront pas redondantes, l’appareil critique de l’édition papier découlera des divers enrichissements du texte numérisé mais ne les reproduira pas.
Le travail de structuration du corpus fera progresser la réflexion épistémologique et critique sur l’œuvre. Le dépouillement des notes préparatoires, la réflexion préalable au balisage TEI, la définition des mises en relation nécessaires déboucheront sur un Dictionnaire notionnel électronique mais aussi sur un ouvrage collectif de synthèse sur l’HRF (édition papier).
La conception et la construction de ce corpus électronique visent à constituer un modèle pour la création d’autres corpus historiographiques destinés à élucider la génétique du savoir historique. Le corpus LAFABREV pourra lui-même être étendu ultérieurement à d’autres Histoires de la Révolution pour lesquelles on dispose d’archives (Mignet, Thiers, Lamartine…). 
Contact : florence.lotterie@univ-paris-diderot.fr


      Directrice :

      Jacqueline Nacache 

      jacqueline.nacache@univ-paris-diderot.fr

      Grands Moulins, 7ème étage, bureau 773 C

      Tél : 01 57 27 54 65


      Assistante :


      Claude Zelawski

      cerilac4410@univ-paris-diderot.fr

      Grands Moulins, 7ème étage, bureau 777 C

      Tél : 01 57 27 64 40


      Site web :


      Jean-François Jadaud

      jadaud@univ-paris-diderot.fr

      Grands Moulins, 7ème étage, bureau 772 C

      Tél : 01 57 27 63 44